Les dernières expositions
L’Extension – Miroir, ô mon miroir

La Mairie du 20e et L’Extension vous proposent une exposition sur l’univers du conte. A cette occasion, le Pavillon Carré de Baudouin se transforme en maison enchantée à l’intérieur de laquelle le visiteur devient le personnage principal d’un récit magique.

Le conte est un monde où « l’enchantement va de soi et la magie est la règle ». La psychanalyse a montré combien les contes pouvaient être structurants pour les enfants, en permettant de résoudre des conflits psychiques intérieurs profonds, voire indépassables ; les folkloristes et les ethnologues ont mis au jour leurs points communs avec les rites initiatiques primitifs. La simplicité apparente des contes est en effet trompeuse. Ceux-ci sont aussi le lieu de l’expression de nos peurs archaïques et de nos fantasmes archétypaux ; points de convergence entre l’imaginaire individuel et l’imaginaire collectif. Dans l’art contemporain, la résurgence de motifs ou de thèmes fréquemment rencontrés dans les contes est manifeste. Consciemment ou non, certains artistes réactivent ces images universelles et constitutives. Beaucoup d’oeuvres sont ainsi liées aux formes de l’initiation primitive. Initier signifie mettre sur un chemin, sur une voie en vue d’un changement.

Dans les contes, les objets sont des vecteurs importants de cette transformation. Ils agissent comme obstacles ou facilitent la progression du héros. Leurs caractéristiques propres ne sont pas totalement étrangères au monde réel, mais liées à un monde invisible. Les objets ou les animaux peuvent être des auxiliaires magiques, l’animal n’attend qu’un prétexte pour parler, les objets une occasion pour s’animer. Comme pour les objets que l’on croise dans les contes, les oeuvres présentées dans « Miroir Ô mon miroir » ne sont jamais réellement ce qu’elles semblent être. Elles traitent des limites parfois ténues entre le monde végétal, minéral ou animal, elles montrent la puissance des éléments naturels et la nécessité pour l’Homme de les maîtriser, elles donnent accès aux forces invisibles.

UN VOYAGE A TRAVERS LE CONTE

Représentative de nos désirs, angoisses, ou fantasmes les plus archaïques, l’exposition reprend plusieurs moments caractéristiques du déroulement typique d’un conte : la transgression d’un interdit de départ, des épreuves ou des obstacles à dépasser, la transformation d’une situation initiale jusqu’au bonheur retrouvé. Elle propose un voyage dans des contrées magiques, merveilleuses et parfois inaccessibles de notre imaginaire et de notre inconscient. L’exposition est jalonnée d’objets qui symbolisent le tabou, les obstacles, la stigmatisation ou sont tout simplement magiques.

Le conte n’est pas totalement déconnecté du réel. Il expose dans bien des cas nos contradictions psychiques, comme lorsqu’il oppose le désir des personnages au principe de réalité. L’exposition peut ainsi être vue comme une métaphore de nos vies contemporaines : interdictions, luttes, obstacles parsèment aussi nos vies. Autant d’épreuves qu’il faut surmonter pour espérer obtenir une certaine reconnaissance : des tâches difficiles à accomplir ou encore des épreuves de force et de courage.

L’exposition « Miroir Ô mon miroir » présente le cadre pour un récit qui doit être construit par le visiteur. Tout comme l’oralité est prédominante dans la transmission des contes, la circulation de la parole, et à travers elle l’interaction sociale, a une place fondamentale dans l’exposition. « Miroir Ô mon miroir » est aussi l’occasion de penser l’exposition comme un flux, comme une forme d’énergie transformatrice.

La plupart des contes commencent par une situation initiale structurée autour d’un manque ou d’un interdit. Le héros est conduit à rapidement transgresser celui-ci malgré les mises en garde de son entourage avant de connaître une lente métamorphose. La transgression de l’interdit initial est symbolisée par l’entrée dans une grande forêt. Pouvant être à la fois refuge, lieu de rencontres magiques ou d’expériences existentielles, la forêt est un seuil qui implique un non-retour, le début d’une lente métamorphose…

Texte : Nathalie Desmet.

aff-40x60_03petit

Eva Jospin,
Forêt, 2014
Bois et carton, dimensions variables
Courtesy de l’artiste et Galerie Suzane Tarasieve, Paris

Julien Salaud Constellation de la biche II, 2012 Taxidermie, clous, fils de coton, perles de rocaille, 160x180x93 cm Courtesy Galerie Suzanne Tarasiève, Paris

Julien Salaud
Constellation de la biche II, 2012
Taxidermie, clous, fils de coton, perles de rocaille, 160x180x93 cm
Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris

Emilie Brout et Maxime Marion, Gold and Glitter, 2015
Installation, site web, GIF animés et objets trouvés, IPad or, tissun dimensions variables, Courtesy Galerie 22,48m2, Paris

Charlotte Charbonnel, Magma, 2011 Chêne, métal, ressorts, 75x75 Courtesy Backslash Gallery, Paris

Charlotte Charbonnel, Magma, 2011
Chêne, métal, ressorts, 75×75 Courtesy Backslash Gallery, Paris

Lionel Sabatté, Rose Blanche, 2013 Peaux mortes, ciment, cendres, tige de rose, 39,5x7,5x5,5cm Courtesy de l'artiste

Lionel Sabatté, Rose Blanche, 2013
Peaux mortes, ciment, cendres, tige de rose, 39,5×7,5×5,5cm
Courtesy de l’artiste

Photographies libres de droit

Organisateurs et partenaires de l’exposition

Cette exposition est organisée par la mairie du 20e arrondissement de Paris et L’Extension en partenariat avec la Mairie de Paris et l’association Paris Culture 20.

Commissaire d’exposition : Rosario Caltabiano, Nathalie Desmet, Thomas Fort

Régie : Corégie Expo

L’EXTENSION

L’Extension est un laboratoire de recherches, de créations et d’expérimentations créé par Rosario Caltabiano et Nathalie Desmet (Chargé de projet : Thomas Fort).

www.lextension.org

AUTOUR DE L’EXPOSITION

- Au centre d’animation Louis Lumière
46 rue Louis Lumière Paris 20e

CONTES par le Collectif OGRE
Avec Montaine Loisier,  Albert Sandoz, Violaine Robert, Marie-Laure Picard, Isabela Soler, Vincent Comte, Barbara Glet.
Tout droit sortis de l’océan de l’imaginaire, les Ogres s’apprêtent à dérouler leurs langues… Venez entre amis, seul ou en famille écouter les conteurs de L’Organisation Gigantesque de Raconteurs Expérimentateurs.
Les conteurs fournissent les histoires, apportez juste un petit quelque chose à boire et/ ou à manger pour l’auberge espagnole qui suivra…
Vendredi 20 mars à 20h
A partir de 6 ans – entrée libre


UN TOUR DE CONTE POUR LES JEUNES OREILLES par le Collectif OGRE
Par Albert Sandoz, Vincent Hickman, Violaine Robert.
L’Organisation Gigantesque des Raconteurs Expérimentateurs vous offre une dégustation d’histoires.
Mercredi 6 mai à 14h
A partir de 4 ans – entrée libre

- A la médiathèque Marguerite Duras
115 rue de Bagnolet Paris 20e

« UNE HEURE ENTIÈRE DANS LES HISTOIRES »
Les bibliothécaires vous invitent à entrer dans le monde merveilleux des histoires et des contes !

Mercredi 11 mars 15h30

Mercredi 25 mars à 15h30

Mercredi 8 avril à 15h30

Mercredi 6 mai à 15h30

Mercredi 20 mai à 15h30

 

 

 

 

Galerie photo

Visionnez la galerie photo