Les dernières expositions
Les nuits photographiques – 5e édition

Les Nuits Photographiques, avec le soutien de la Mairie du 20e, s’installent à nouveau au pavillon Carré de Baudouin pour vous présenter l’exposition MONEY, réunissant le travail du photographe malaisien Stefen Chow avec son projet international The Poverty Line, ainsi qu’une commande de création lancée auprès de 42 artistes issus de milieux artistiques et de pays différents.

L’EXPOSITION (18 septembre – 12 décembre 2015)
Le jeu est simple : Les Nuits Photographiques ont envoyé un billet de 20€ aux artistes et les ont convié à créer leur valeur ajoutée. Comment souhaitent-ils transformer/utiliser cet objet, sa valeur symbolique, matérielle ou subjective ? Ils nous ont fait parvenir une réponse sous la forme artistique qu’ils ont souhaitée : vidéo, photographie, dessin, sculpture, peinture, installation …

THE POVERTY LINE, DE STEFEN CHOW :
The Poverty Line pose une question simple : quel est le sens de la pauvreté dans différents pays ? Ce projet entre Stefen Chow et Hui-Yi Lin, a débuté en 2010 en Chine et s’est élargi à vingt-quatre pays sur six continents. The Poverty Line se sert de la consommation universelle de nourriture pour examiner les choix qu’une personne devrait faire si elle vivait au le seuil de pauvreté.


LE CONCEPT DU FESTIVAL

Le festival est né en 2010 d’une idée originale de créer en France un événement proposant la promotion et la diffusion du film-photographique. Les Nuits Photographiques ont initié le terme de film-photographique afin de fédérer l’ensemble des formes de créations qui pensent l’image fixe pour l’écran (Pom, web doc, time laps, stop motion…).
Cette pratique émergente à la croisée du film et de la photographie engage de nouvelles voies d’expressions trans-médias et associe photographes, réalisateurs, créateurs sonore, illustrateurs, monteurs, journalistes …
L’écran devient un champ de recherches et d’expérimentations de la diffusion des images. Dès 2014, la programmation s’est ouverte aux œuvres multimédia et aux installations en lien avec l’image. La vocation du festival est la promotion de talents émergents, le soutien à la création contemporaine, l’aide à la diffusion du film-photographique et des œuvres multimédia sous toutes leurs formes.
L’objectif est de permettre à un large public de découvrir les nouvelles écritures photographiques d’auteurs qui scrutent le monde pour nous en délivrer son essence.
Les Nuits Photographiques collaborent régulièrement avec d’autres structures afin de présenter les artistes soutenus par le festival : Les Rencontres d’Arles, le Musée de L’Elysée à Lausanne, Galerie Binôme à Paris, Le Cinéma Actes Sud à Arles, le Yangon Photo Festival en Birmanie, l’Institut Français à Madrid, Les Rencontres Cinématographiques de Cerbère…

TROIS SOIRÉES DE PROJECTIONS

Mais que seraient donc Les Nuits Photographiques sans leurs soirées de projections en plein air – leur marque de fabrique – seul évènement dédié au film au film-photographique ? Cette année encore le festival illuminera pour vous le jardin du pavillon Carré de Baudouin les 17, 18 et 19 septembre 2015 avec une programmation éclectique et des invités d’honneur qui sauront emporter vos soirées au cœur des enjeux de notre époque : Magnum In Motion, le Musée de l’Elysée, Panos Pictures, VII Agency et l’ENSP, ainsi que la sélection des lauréats 2015 et les coups de coeur Konbini. Et en attendant la nuit, passez un moment en musique jazz, électro, funk… avant et après les projections avec le label La Dame Noir.

Les 17, 18 et 19 septembre
De 19h à 1h
EN PLEIN AIR, AU JARDIN DU PAVILLON CARRÉ DE BAUDOUIN
BUVETTE ET PETITE RESTAURATION LORS DES SOIRÉES DE PROJECTIONS

affiche_blog

Programme détaillé sur www.lesnuitsphotographiques.com

Vernissage : jeudi 17 septembre 2015 à 18h30 (ouvert à tous)