Carré de Baudouin
Portez un regard neuf sur votre mode de vie.

Le Caban comment choisir le vôtre et bien le porter ?

Vous cherchez un manteau qui s’accorde avec la plupart de vos vêtements ? Le caban est fait pour vous. Il convient pour des tenues décontractées ou légèrement plus habillées. Il s’accorde bien avec les jeans que les pantalons en laine, les pulls, les cols roulés et les chemises. Voilà tout ce que vous devez savoir sur le caban !

Le caban : de quoi s’agit-il  ?

Vêtement portée à l’origine dans la marine, le caban est un manteau en laine à double boutonnage, avec des revers surdimensionnés et un col qui se relève pour protéger celui qui le porte des éléments.

Les caractéristiques distinctives du caban :

  • tissu de laine,
  • longueur réduite,
  • poches à rabat,
  • coupe croisée,
  • gros boutons ronds,
  • col haut et gros revers

ont été développées pour répondre aux besoins des marins.

La couleur indigo du manteau cachait la saleté et résistait à la décoloration, tandis que l’épais tissu de laine était résistant à l’eau, au vent et au sel, restait chaud même mouillé et était naturellement ignifuge. Son col haut, ainsi que ses larges revers qui pouvaient être relevés et boutonnés en travers de la gorge, apportaient une chaleur supplémentaire.

La conception à double boutonnage permettait non seulement d’éviter le froid, mais était également très pratique pour les marins qui montaient sur le gréement du navire. Le tissu supplémentaire amortissait la peau contre les irritations, tandis que les doubles rangées de boutons, déplacées de chaque côté du manteau, permettaient à une corde de glisser au centre du torse sans être accrochée.

Le caban est également caractérisé par ses boutons plats. afin qu’ils ne puissent pas s’accrocher aux nombreuses cordes qu’on pouvait retrouver sur un bateau.

En outre, on pouvait constater sur cette pièce de vêtement que les poches présentaient une fente au niveau de la hanche. Le but recherché ici, était de pouvoir permettre à ceux qui l’enfilent de garder leurs mains au chaud. Et sa coupe à la longueur des hanches permettait aux marins d’avoir une grande mobilité pour manœuvrer sur le pont et effectuer des tâches nautiques.

Aujourd’hui, cette tenue n’est plus seulement réservée pour les marins. Le caban est tellement populaire qu’il est porté aussi bien par les hommes que par les femmes.

Histoire du Caban

Regardez les boutons de la plupart des cabans et vous verrez une ancre gravée. C’est un clin d’œil à son histoire en mer ; les premiers caban remontent aux marins du 16e siècle originaires des Pays-Bas. On pense que son nom dérive du mot néerlandais pijjekker ou pijjakker – qui désignait une veste faite d’un épais tissu bleu en sergé.

Les marins avaient besoin de quelque chose qui les protège des pluies torrentielles et des coups de vent. Ensuite, la marine britannique aimait tellement le résultat – en particulier la coupe à la longueur des hanches, qui permettait au porteur d’être suffisamment maniable pour faire des embardées sur le gréement – qu’elle l’a choisi pour son propre uniforme. Il a été mentionné pour la première fois dans un manuel d’uniforme en 1731.

Comme pour tant de vêtements d’inspiration militaire, après les guerres mondiales, les marins ont ramené leurs cabans dans les rues de la ville, où ils sont passés d’un vêtement purement fonctionnel à un article de mode.

Les avantages du Caban

Les cabans actuels conservent toute la fonctionnalité qui les rendait si prisés par les marins d’autrefois.:

  • La coupe plus courte permet de se déplacer plus facilement.
  • Le devant à double boutonnage vous enveloppe vraiment de chaleur, tandis que les larges revers et le col haut aident à se protéger de l’air froid de l’hiver.
  • Il est pratique de pouvoir relever le col et les revers et de les boutonner autour du cou pour une protection encore plus efficace contre le froid.
  • L’épaisse laine d’un manteau de pois de qualité lui permet de durer des décennies.
  • Le tissu est protecteur. Par exemple : la laine a un point d’inflammation/combustion plus élevé que beaucoup d’autres fibres, est ignifuge jusqu’à 1 000 degrés, est auto-extinguible lorsqu’elle est retirée d’une flamme, et ne fond pas sur la peau comme les tissus synthétiques.

En même temps, le caban incarne le style classique et beau. Bien qu’il soit plus décontracté, sa silhouette ajustée témoigne encore d’un peu de formalité. En le portant, vous aurez l’air plus décontracté, et vous pourrez aussi l’habiller un peu plus pour qu’il passe facilement du travail au week-end. Ainsi, le caban est une merveilleuse alternative polyvalente à l’omniprésent manteau de ski bouffant.

Le caban : comment choisir ?

La couleur de votre caban

Il est important que vous preniez en compte les couleurs dans le choix de votre caban. Le bleu marine est la couleur traditionnelle d’un caban. C’est un choix de couleur qui reste assez sympa d’autant plus c’est une couleur qui vous permet d’associer plus facilement le manteau avec le reste de votre tenue.

Toutefois, vous pouvez oser et choisir des coloris plus gais comme le bordeaux pour les filles. Quant à vous, messieurs, le gris foncé, le beige, le marron, le Camel ou le kaki pourrait être un bon choix.

Il est également possible de porter un caban noir. Faites cependant attention en choisissant cette couleur. L’adage selon lequel le manteau noir s’accorderait avec tout n’est pas très véridique surtout lorsque vous êtes une personne pâle. Il est recommandé de choisir une teinte unie et non à motif comme des carreaux par exemple.

Au final, choisissez une couleur polyvalente et traditionnelle. La marine est bien sûr la plus classique, mais le noir et le gris sont également des couleurs standard pour un caban. Le noir peut cependant être un peu dur, c’est pourquoi un gris anthracite foncé est sans doute la meilleure option si vous voulez autre chose que du bleu.

La matière du caban

Choisissez un manteau 100 % laine ou un mélange de laine et de fibres synthétiques jusqu’à 20 %. Traditionnellement, les cabans en pois étaient fabriqués avec 100 % de laine. Grâce à cette matière les cabans bénéficiaient de propriétés naturellement étonnantes : durabilité, chaleur, résistance aux flammes, à l’eau, aux taches et aux odeurs, respirabilité et capacité d’isolation qui fonctionne même en cas d’humidité.

De nos jours, les nouveaux cabans 100% laine sont difficiles à trouver. Des fibres comme le nylon peuvent améliorer la résistance et la durabilité d’un manteau, sans compromettre de manière significative les qualités particulières de la laine. Dès que le tissu contient plus de 20 % de fibres synthétiques, les propriétés et le toucher distinctifs de la laine s’en trouvent diminués.

Ne vous concentrez pas exclusivement sur la pureté du tissu . Ses détails et sa construction peuvent avoir autant d’importance. Recherchez la laine Melton (un tissu épais, dense, semblable à du feutre, résistant à l’usure, au vent et aux intempéries) et un manteau qui sera doublé et les coutures qui seront renforcées.

La taille du caban

Un autre point essentiel qui pourrait guider votre choix, c’est la taille du vêtement. Il est vrai que le style oversized peut donner de l’allure à votre tenue. Cependant, ce n’est pas un style qui sied à tout le monde. Vous messieurs, vous devez tenir compte des manches ainsi que des boutons lors de votre choix. Il serait bien que les premières soient assez larges pour le biceps. Quant aux boutons, vous devez pouvoir les fermer sans exercer une pression.Les finitions ne sont pas non plus à négliger lors de votre choix. Vous devez notamment faire attention à la qualité des coutures, la doublure ou encore les boutons. C’est en ayant à cœur le souci du détail que vous pouvez vous distinguer des autres.

Voici quelques points à prendre en compte pour déterminer la taille du caban ; n’oubliez pas que s’il est plus ajusté à certains endroits qu’à d’autres, vous pouvez souvent demander à un tailleur de faire des ajustements :

  • Les bras doivent être tendus vers le bas et les poignets pliés, les paumes tournées vers le sol, les manches du manteau doivent effleurer le dessus des mains. Il ne faut pas qu’elles s’étendent plus loin et avalent les mains, ni qu’elles soient trop courtes, car vous voulez toujours que votre vêtement le plus extérieur couvre tout ce que vous portez en dessous : vous ne voulez pas que les manches de votre pull dépassent la manche de votre manteau.
  • Le manteau doit être près du corps, mais pas trop serré au niveau de la poitrine et du milieu : vous devez pouvoir bouger les bras sans vous sentir trop serré.
  • Les coutures des épaules doivent être alignées avec l’extrémité de vos épaules, le tissu de l’épaule devant être plat, sans plis, ni bavures, ni traction. L’épaule doit vraiment être bien ajustée, car c’est un ajustement qui sera difficile voire impossible à réaliser pour un tailleur.
  • Le bas du manteau doit toucher juste en dessous des hanches. Idéalement, il ne doit pas recouvrir entièrement les fesses ni dépasser la braguette avant : plus il est long, plus il commence à perdre son style caractéristique de pois et à ressembler à un pardessus générique.
  • Le boutonnage du manteau ne doit pas créer de traction ou de plis.
  • Le manteau doit s’amincir naturellement jusqu’à la taille avant de s’évaser un peu au niveau des hanches.
  • Les boutons doivent former deux belles rangées assez droites le long du torse.
  • Le col doit être près du cou, sinon il servira d’entonnoir pour le vent froid. Si le reste du manteau vous va bien, mais qu’il y a un trou à cet endroit, vous pouvez le combler en portant un foulard.

Le caban : comment le porter ?

cabanNotez que c’est l’un des rares vêtements d’extérieur classiques qui ne va pas avec un costume. C’est en partie parce qu’il est si court qu’il peut laisser apparaître l’ourlet de la veste de votre costume, ce qui n’est jamais très joli. Si vous avez décidé messieurs d’enfiler votre caban par-dessus une tenue habillée notamment une veste, il faudra faire attention à la longueur. En effet, il est important que vous veilliez à ce que les bordures de la veste restent bien cachées sous le caban.

Les boutons

Quel que soit le nombre de boutons de votre manteau, ils sont conçus pour être boutonnés ; il est préférable de le porter fermé plutôt qu’ouvert. L’exception est le bouton du bas, qui, comme sur une veste de costume, doit être laissé déboutonné pour que le manteau puisse être bien accroché.

Relever le col du caban

Le caban est l’un des deux seuls vêtements (l’autre étant le trench-coat) pour lesquels il est acceptable de faire sauter le col. Si vous fermez également le « collier », le dos et le devant de votre cou seront enveloppés dans du tissu et protégés des éléments. Par une journée moins froide, il peut suffire de retourner le col. Et parfois, vous aurez l’air plutôt cool.

Il suffit de le faire quand cela a du sens – par une journée froide et agitée où vous avez besoin d’une protection et d’une chaleur supplémentaires – pour que cela ne se présente pas comme une affectation hors de propos.

Le caban convient mieux aux hommes grands et minces

Les vêtements croisés ne sont pas adaptés aux hommes en surpoids, car le tissu superposé supplémentaire ajoute du volume à une section intermédiaire déjà ample ; c’est le cas des vestes de costume, et surtout des manteaux en raison de leur tissu épais. La coupe du caban – large aux épaules, plus serré aux côtes, puis évasé sous celles-ci – n’est pas non plus très flatteuse pour l’homme en surpoids et lui donnera un aspect encore plus rond qu’il ne l’est déjà. Comme les cabans sont également coupés un peu plus près du corps, ils peuvent être trop serrés pour les hommes qui sont plus grands en taille, non pas parce qu’ils sont gros, mais parce qu’ils sont bien musclés. Pour les hommes de grande taille, quel que soit leur type, un manteau plus long équilibrera leur moitié supérieure, camouflera la circonférence (dans le cas du surpoids), donnera l’apparence de la longueur et de la maigreur, et sera généralement plus proportionné et plus esthétique.

Pour les hommes de corpulence moyenne à fine, cependant, le caban remplit bien leur corps et ajoute un poids attrayant à leur silhouette.

Comments are closed.