Carré de Baudouin
Portez un regard neuf sur votre mode de vie.

Entomophagie, Manger des insectes, indispensables à terme ou tabou ?

La consommation d’insectes par les hommes est une pratique répandue dans le monde, que ce soit en Afrique, en Amérique Latine et en Asie. Elle fait progressivement son apparition en Europe. Si vous désirez en apprendre davantage sur l’entomophagie, parcourez notre guide pour savoir si ces petits animaux sont consommables, pour découvrir leur goût, leurs apports nutritionnels, etc.

Les insectes sont-ils comestibles ?

Entomophagie On appelle insectes les petits animaux que vous croisez quotidiennement dans vos maisons, dans les champs, etc. À la question « Les insectes sont-ils comestibles ? », on répondrait à la fois par le négatif et l’affirmatif. En effet, il existe plusieurs insectes dont l’homme peut se nourrir. De la même manière, d’autres sont nuisibles à l’organisme humain. Généralement, lorsqu’ils adoptent des teintes éclatantes, ils sont à éviter. Tous les insectes ne sont par conséquent pas comestibles.

Les insectes non comestibles

Les insectes dangereux pour l’homme sont ceux qui stockent des toxines de plusieurs plantes pour s’en servir comme système de défense. C’est pour cela que les insectes qui se nourrissent de multiples espèces de plantes ne sont pas bons à manger. Aussi, il est déconseillé de manger ceux qui, pour se défendre, tirent profit des plantes telles que les euphorbiacées, les convolvacées et les fabacées.

Par ailleurs, il est dangereux de consommer les insectes comme les guêpes et les frelons, dont le nettoyage et la manipulation sont ardus. Il y a également les bourdons et les abeilles qui sont extrêmement difficiles à exploiter. Ces derniers ont des dards qui administrent un composé chimique provoquant des douleurs atroces. En plus du fait que vous risquez de vous faire piquer, il est possible que vous subissiez une indigestion lorsque vous ingérez les glandes empoisonnées de ces petits animaux toxiques.

Les insectes comestibles

Parmi les insectes comestibles, on compte un grand nombre d’espèces de fourmis à savoir les fourmis coupeuses, les fourmis pot-de-miel, les fourmis charpentières, etc. Les cafards dont l’élevage a été fait dans les structures adaptées sont également consommables. Sur la liste d’insectes, les plus consommés figurent les grillons qui sont extrêmement appréciés.

Aussi, il est possible de consommer les libellules larvaires ou adultes sans le moindre risque. Il en va de même pour les pupes de la mouche qui possèdent une saveur proche du boudin. Les sphinx des tomates sont en outre très consommés en raison de leur goût mélangé qui s’apparente au crabe et à la crevette. Les jumiles sont riches en vitamine B et dotés d’une senteur de cannelle exceptionnellement prisée.

Les apports nutritifs des insectes

Les insectes comestibles sont extrêmement nutritifs, car il s’agit d’une source de protéines qui passe devant les aliments protéinés traditionnels. La protéine étant une substance essentielle à la physiologie, ils favorisent la construction, la réparation et le maintien des cellules du corps.

D’après l’OMS, avec 100 g de chenilles séchées vous obtenez approximativement 53 g de protéines. Une telle quantité de viande de bœuf ne renferme que 27 g de protéines. Les insectes sont donc des sources de protéines par excellence en comparaison avec les aliments protéinés traditionnels.

Ils fournissent par ailleurs une teneur élevée en minéraux tels que le calcium et le fer. Ils permettent de conserver la robustesse des os et de stocker l’oxygène dans les globules rouges. Dans 100 g de coléoptères, on retrouve 43 mg de calcium alors que 100 g de viande de bœuf hachée n’en contient pas. Aussi, 100 g de scarabée aquatique contiennent à peu près 14 mg contre 3,5 mg pour une même quantité de viande hachée de bœuf.

En outre, ces petits animaux procurent des apports idéaux en graisses et en glucides. Ils renferment la quantité de glucides nécessaire pour toute personne qui suit un régime de forte teneur en protéines et faible en glucides. Enfin, les insectes sont pauvres en graisse, ce qui favorise la diminution des risques de développement d’affections cardiovasculaires par exemple.

L’élevage des insectes à des fins alimentaires

L’élevage des insectes est appelé l’entomoculture. Il peut avoir plusieurs buts, dont l’alimentation. Dans ce cas, on élève ces bestioles pour nourrir les hommes et les animaux. Il est vrai que les Européens sont encore réticents quant à la consommation des insectes. Cependant, de plus en plus de pays de l’Europe élèvent désormais ces petites bêtes à des fins alimentaires sous l’impulsion de la FAO.

L’élevage d’insectes pour la consommation humaine est moins onéreux et plus écoresponsable que celui du bétail. Il permet donc d’avoir un aliment sain, riche, abordable et écologique. Aujourd’hui, différentes formes d’entomocultures commerciales à plus ou moins grande échelle s’installent aux quatre coins du monde. Les régions de malnutrition auront à leur disposition plus d’aliments nutritifs et leur économie locale en bénéficiera également.

Pour élever des insectes comestibles, il existe un certain nombre de précautions à prendre, allant du choix de l’espèce jusqu’à la consommation. Par exemple, il faut choisir parmi les insectes mangeables cités ci-dessus. Pour leur alimentation, on opte pour des aliments sains et s’assure de leur bien-être.

Quel goût ont les insectes ?

Manger des insectes Généralement, les insectes sont enclins à avoir un goût de noix notamment lorsqu’on les grille. Près de 1500 espèces sont mangeables. Chacune d’elles possède un goût particulier selon ce dont elle se nourrit. Dans certains cas, la description de cette saveur est très complexe. Généralement, les grillons possèdent un goût de crevette tandis que le goût des larves est proche de celui de l’amande.

Selon les experts du domaine de goûts culinaires, il est difficile d’assimiler la saveur des insectes consommables à quelque chose de familier. Chaque consommateur définit le goût de son aliment à sa manière.

Les insectes sont-ils compatibles avec une alimentation végétarienne ?

Nombreuses sont les raisons qui peuvent pousser une personne à devenir végétarienne. Le végétarisme est un régime d’alimentation dépourvu de toute chair animale. Un végétarien s’alimente donc purement de céréales, des végétaux, de même que d’aliments provenant d’animaux tels que le fromage, les œufs et le lait. À la question « les insectes sont-ils compatibles avec une alimentation végétarienne ? », on peut répondre non et oui.

Réponse négative

Les insectes sont des animaux classés dans la famille des invertébrés. Par conséquent, en se fiant austèrement à cet aspect, on peut affirmer qu’ils ne sont pas compatibles avec une alimentation végétarienne.

Réponse affirmative

On peut donner une réponse affirmative dans le cas d’une personne qui est devenue végétarienne par choix écologique. L’entomophagie est en effet une alimentation très respectueuse de l’environnement et durable. Les insectes requièrent peu d’eau et de place. Aussi, ils produisent nettement moins de gaz à effet de serre. La réponse à cette question est alors tributaire de la raison pour laquelle le végétarisme a été choisi.

Conclusion

On conclut que certaines espèces d’insectes sont incomestibles alors que d’autres sont comestibles. Ces derniers contiennent des nutriments indispensables à la croissance du corps de l’homme. Leur goût varie selon l’espèce. Ils peuvent être inclus ou non dans un régime alimentaire.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.