Carré de Baudouin
Portez un regard neuf sur votre mode de vie.

Split training: la méthode d’entrainement idéale pour muscler son corps

On rencontre dans les salles de musculation des techniques plus innovantes les unes que les autres. Néanmoins, la méthode en split encore appelée split training demeure la plus courante à l’heure actuelle. Vous désirez tout savoir sur cette pratique ? De quoi s’agit-il précisément ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Est-ce une meilleure manière de s’entrainer que le full-body ? Découvrez les réponses à ces questions dans les lignes suivantes.

Le split training, qu’est-ce que c’est ?

Contrairement au full-body qui permet d’entrainer tout le corps au cours d’une séance, le split training se définit comme une répartition d’entrainement. Il consiste à segmenter le travail du corps en groupe musculaire pour accorder davantage d’attention à chacun. Le principe est qu’il sépare les séances par groupes musculaires.

Split training Il est effectivement un entrainement où l’on dédie chaque séance à 2 groupes dont au moins 1 gros groupe. Il donne la possibilité d’entrainer chaque muscle sous tous les angles. Pour cela, il faut prévoir 4 à 6 séances par semaine.

Il faut noter que les gros groupes musculaires regroupent les pectoraux, les ischios, les épaules (les deux faisceaux ensemble), les dorsaux, les cuisses et les fessiers. Comme petits groupes musculaires, on compte les biceps, les mollets et les abdos.

Quels sont les avantages du split training ?

Nombreux sont les avantages qui découlent du split training. Tout d’abord, cet entrainement permet de travailler les muscles sous tous les angles. Chaque séance étant entièrement dédiée à 2 groupes musculaires au maximum, vous pourrez multiplier les exercices.

Vous avez du mal à muscler une partie de votre corps comme les jambes, les mollets, les avant-bras, etc. ? Ne vous inquiétez pas, car le split training peut vous aider à combler le déséquilibre. Vous devrez juste vous focaliser sur ces muscles récalcitrants afin de les travailler un peu plus. Pour cela, il est conseillé de faire des exercices d’isolation.

Le split training permet en outre de vous entrainer avec une intensité maximale. En effet, l’efficacité de vos séances d’entrainement sur votre corps dépend de l’intensité que vous mettez dans vos exercices. Autrement dit, vous devez aller à l’échec, vous devez épuiser toutes vos forces. Cela aura pour conséquence d’amplifier votre métabolisme.

Mais attention, il ne s’agit pas de forcer jusqu’au point de mal pratiquer l’exercice. Lorsque vous êtes fatigué et ne pouvez pas bien faire le mouvement, arrêtez-vous. Aussi, évitez d’épuiser toutes vos forces dès la première série pour être en mesure de continuer l’activité jusqu’à la fin. C’est à la dernière série du split training que vous devez aller au bout de vos capacités.

Enfin, avec cette routine, les risques de surentrainement sont moindres. Étant donné que vous avez une semaine de récupération par groupe musculaire, ce dernier disposera de tout le temps nécessaire pour se reposer et se réparer. Cela constitue la clé pour augmenter votre volume musculaire. Néanmoins, il va falloir découper vos séances de façon pragmatique et organisée.

Quels sont les inconvénients du split training ?

Malgré ses nombreux bienfaits, le split training possède tout de même des inconvénients. Avant tout, vous aurez besoin de temps. En effet, les exercices du split training requièrent au moins 4 séances par semaine pour travailler tous les muscles. Si vous désirez travailler vos muscles d’une façon encore plus précise, il faudra prévoir 5 ou 6 séances. Vous devrez par conséquent avoir de la disponibilité.

Aussi, il vous faut maitriser les exercices. Vous ferez des exercices d’isolations et des exercices poly-articulaires. Il sera donc indispensable de bien connaitre les mouvements liés à ces activités. Il existe également des règles à suivre.

Bien que le risque de surentrainement soit faible, l’organisation du découpage des séances doit être convenable. Vous devez éviter de faire le split training pour travailler un même muscle 2 jours d’affilée. Sinon, vous risquez de fatiguer celui-ci ainsi que vos articulations et de vous blesser.

Quelle différence entre split training et full-body ?

Le full-body est un entrainement consistant à entrainer l’ensemble du corps 2 ou 3 fois par semaine. Il est recommandé aux débutants parce que la répétition des exercices permet une adaptation nerveuse de même Split qu’un apprentissage plus rapide des mouvements.

Par contre, le split training priorise l’intensité. Pour cela, chaque muscle doit être entrainé une seule fois par semaine. Néanmoins, vous avez besoin d’un bon niveau afin d’utiliser efficacement ces méthodes d’intensification. Si vous avez une mauvaise récupération, évitez le full-body et préférez le split training. Si vous n’êtes pas capable de mettre assez d’intensité en une séance, optez pour le full-body.

Conclusion

Vous avez à présent toutes les informations sur le split routine, ses avantages, ses inconvénients et sa différence avec le full-body. Il ne reste donc plus qu’à vous lancer dans l’aventure de musculation.

Comments are closed.